Pictures of America

Pictures of America

Natalie Dessay soprano et récitante
Projections de tableaux d’Edward Hopper

Touchée par la poésie et la musicalité des tableaux du peintre américain Edward Hopper, Natalie Dessay a imaginé – avec la complicité de son amie et chef d’orchestre Claire Gibault et de la compositrice Graciane Finzi – un programme musical et visuel qui entraîne le spectateur dans l’imaginaire de la vie américaine des années 50. au travers d’œuvres de Samuel Barber, de Graciane Finzi et d’une sélection de chansons de comédies musicales américaines et de standards de jazz revisités par des jazzmen français de renom (Baptiste Trotignon, Patrice Caratini, Pierre Boussaguet, Cyrille Lehn)

LeProgramme

Graciane Finzi
Scénographies d’Edward Hopper

Samuel Barber
Adagio pour cordes op. 11

Standards de jazz et de comédies musicales américaines
Leonard Bernstein, Duke Ellington, Herb Ellis, Lou Carter, Frank Sinatra, Marvin Fisher, Jack Segal, Burton Lane, Irving Berlin et Thelonious Monk
Arrangements de Baptiste Trotignon, Patrice Caratini, Pierre Boussaguet et Cyrille Lehn

Projection de tableaux d’Edward Hopper (scénographie Pierre Dupouey)

LesDates

Prochaine date
Vendredi 8 juin 2018 – 20h30
Le Pin Galant, Mérignac
Acheter ma place

Dates passées
Festival de Ramatuelle 28 juillet 2017
Gare du Midi Biarritz 5 février 2017
Théâtre du Châtelet 17 décembre 2016
Palais des Congrès du Mans 15 décembre 2016
L’Arsenal de Metz 26 novembre 2016

LesExtraits de presse

« Pictures of America, spectacle musical voué au succès » Le Maine Libre

« Un spectacle complet, visuel et musical qui marque incontestablement un tournant dans la carrière de Natalie Dessay » Le Maine Libre

« Le challenge consiste à concilier la stabilité d’un ensemble classique à des tensions harmoniques déconstruites propres au jazz. Et cela fonctionne d’une manière étonnante : on ne sait jamais vraiment si on écoute du classique, du contemporain ou de la chanson. Le maelstrom est doux et réussi » Libération

« Le propos dramaturgique est ici relayé par une très intelligente scénographie de Pierre Dupouey, qui semble disséquer
l’âme même des tableaux en isolant tel ou tel détail signifiant » Le Monde

« L’intérêt du concept provient de la subtile interpénétration entre la musique et la peinture […] La couleur et le mouvement du tableau prolongent la beauté de la phrase musicale. Aux petits soins pour sa diva, Claire Gibault brille tout particulièrement
dans les pièces de Graciane Finzi auxquelles elle sait donner luminosité et transparence. » ResMusica

GaleriePhoto

GalerieVidéo