Yolanda Auyanet Automnales du Mans 2017

LesAutomnales du Mans

Grand concert du Paris Mozart Orchestra sous la direction de Claire Gibault autour de chefs-d’oeuvre de Mozart et de Mendelssohn. Le programme débutera par l’ouverture des Noces de Figaro de Mozart. La soprano Yolanda Auyanet interprètera ensuite trois airs tirés des opéras Don Giovanni, La Clémence de Titus et Così fan tutte. En clôture de ce concert exceptionnel, la Symphonie italienne de Mendelssohn.

LeProgramme

Wolfang Amadeus Mozart  (1756-1791)

Les Noces de Figaro K.492 (1786) : ouverture
Don Giovanni  K.527 (1787) : air d’Elvira « Mi tradi »
La Clémence de Titus  K.621 : air de Vitellia « Non più di fiori »
Cosi fan tutte K.588 (1790) : ouverture
Cosi fan tutte  : air de Fiordiligi « Come scoglio »

 

Felix Mendelssohn (1809-1847)

Symphonie n°4 op. 90 en la majeur « L’Italienne » (1833)

 

YolandaAuyanet

LesExtraits de presse

Yolanda Auyanet triomphe aux Quinconces

Avec une Elvira furie puis amoureuse de Don Giovanni qui l’a trahie puis une Vitelia pleine de remords d’avoir trahi Sesto pour Titus, Yolanda Auyonet démontre toute l’étendue de son art, brillante dans les aigus, virtuose dans les graves, elle donne à ces airs une intensité dramatique qui subjugue l’auditoire. L’ouverture de Cosi Fan Tutte, entraînante, joyeuse, donne l’occasion aux instruments du Paris Mozart Orchestra, hautbois en tête, de démontrer toute leur virtuosité et introduit l’air de Fiordiligi, la troisième amoureuse blessée de la soirée. Dans « Come scoglio », la soprano espagnole usera de spectaculaires feux d’artifice vocaux pour déclarer avec détermination qu’elle restera fidèle à son fiancé. À la dernière note, le public, définitivement conquis, l’applaudira à tout rompre. Le concert se termine alors dans la bonne humeur avec la symphonie « Italienne » de Mendelssohn que cheffe et musiciens joueront avec beaucoup de plaisir et de complicité. Un plaisir partagé par le Théâtre des Quinconces qui les acclamera longuement.

Le Maine Libre