Gargantua dans la presse

22/12/2017

Les Inestimables Chroniques du bon géant Gargantua, du compositeur Jean Françaix, allient la prose truculente et colorée du grand Rabelais à une musique délicate, contrastée et pleine d’esprit. Dans la série des « mélologues » que propose régulièrement Claire Gibault à la tête de son Paris Mozart Orchestra, cette savoureuse évocation des excès du « bon géant » bénéficiera du talent de récitant du comédien Éric Génovèse, en toute complicité avec les instrumentistes. En miroir, une page merveilleuse de Mozart, sa Sérénade nocturne en ré majeur, écrite par un génie de 20 ans… Ce menu de fêtes est à déguster, sans modération aucune, le 28 décembre à 20 h 30 dans la salle classique de la Seine musicale, chaleureux écrin de bois parfaitement adapté à ce répertoire raffiné.
La Croix

 

L’œuvre s’attache à trouver la profondeur et l’universalité du discours humaniste à travers les hénaurmes et comiques aventures du géant.
La Revue du spectacle

 

Injustement négligé, Jean Françaix se range parmi les musiciens les plus spirituels et raffinés du XXe siècle français. Cette partition truculente, véritable hymne à la vie et à ses plaisirs, sera précédée de la Sérénade nocturne KV239 de Mozart.
Un vrai régal !
A Nous Paris

 

« Au commencement du monde ou à peu près – je n’y étais pas – au commencement était le verre, la bouteille. » : la première phrase des Inestimables Chroniques donne le ton d’un savoureux ouvrage dont le texte sera confié à Eric Genovese. Et pour introduire la belle rencontre de Rabelais et Françaix, Mozart et sa Sérénade nocturne KV 239 sont conviés. Bref, un vrai moment de plaisir s’annonce – et si vous n’avez pas encore découvert l’Auditorium de la Seine Musicale, le prétexte est tout trouvé !
Concertclassic

 

Cette représentation donnera du plaisir aux petits comme aux grands. La musique classique ne désespère jamais Billancourt…
Mediapart

 

C’est l’un des plus délicieux moments que vous pouvez passer à Paris en ce moment. […] C’est heureux, accessible, très intelligent et sensible et cela s’adresse à tout le monde !
Le Figaro blog